scolinfo logo large

cneap bretagne 2

ministere agriculture 1

Coline Bobin LEAP Ste Marie PlouigneauColine Bobin espère réunir les fonds nécessaires au financement d'un séjour humanitaire de fin d'études au Burkina Faso. |

À 17 ans, cette élève de terminale au lycée Sainte-Marie de Plouigneau (Finistère) espère partir au Burkina Faso en février. Pour y parvenir, elle doit boucler le budget du voyage.

Le projet

Alors qu'elle se prépare à passer son baccalauréat en section service aux personnes et au territoire en 2019, Coline Bobin, élève de terminale au lycée Sainte-Marie de Plouigneau (Finistère), est aussi pleinement engagée dans la préparation d'un voyage humanitaire au Burkina Faso : « Il s'agit d'un stage de fin d'études, de deux à trois semaines. J'ai postulé pour l'effectuer dans un orphelinat ou un service d'action sociale à Koudougou, à l'ouest de Ouagadougou. »

Pour pouvoir partir en février, Coline doit réunir 2 050 € : « La majeure partie de cette somme doit couvrir les frais de voyage et de séjour, mais une partie est également destinée au financement d'actions pour des écoles de Koudougou : repas des élèves, fournitures scolaires... »

Une souscription volontaire

Pour réunir les fonds nécessaires, deux options étaient possibles : un financement familial, mais c'est exclu pour Coline que ne veut pas faire porter une telle charge à ses parents, ou une collecte au travers d'actions de sensibilisation. « C'est ainsi que j'espère atteindre mon objectif », explique la jeune fille de 17ans, qui a choisi de proposer une souscription volontaire.

« J'ai démarché des commerçants et artisans locaux, notamment à Callac et à Plusquellec, qui ont accepté de m'aider en m'offrant des lots, poursuit Coline. J'ai fait imprimer des billets que je proposerai à 2 € l'unité, à tous ceux qui sont prêts à soutenir mon projet. Le 21 décembre, le tirage au sort permettra aux plus chanceux de remporter un des 25 lots que j'ai réunis, parmi lesquels un coffret cadeau pour un séjour, un repas pour deux dans un restaurant et une journée de développement personnel. »

Le week-end, lorsque ses disponibilités le permettront, Coline ouvrira un petit stand dans le hall d'accueil du magasin Intermarché, où elle bénéficie d'un contrat étudiant, et expliquera son projet. « Si cela ne suffit pas, j'irai directement à la rencontre des habitants, notamment lors du vide-greniers de Plusquellec, le premier dimanche du mois, et sur mon temps libre », sourit l'étudiante, convaincue que sa démarche « sera comprise dans un territoire où la solidarité est une valeur bien ancrée ».

À son retour du Burkina Faso, Coline souhaite raconter son expérience afin de remercier tous ceux qui l'auront soutenue. Il sera temps alors de penser au baccalauréat et à la poursuite des études : « Je souhaite devenir avocate. »

source : Ouest France Publié le 11/10/2018 à 03h37

Article du télégramme du 19/12/2017

Un point a été fait sur l'organisation du voyage au Burkina Faso, deux mois avant le départ.

Voilà 17 ans que tous les ans, pendant trois semaines, en février-mars, des élèves du lycée Sainte-Marie s'immergent dans la brousse, au Burkina Faso, dans le cadre de leur cursus scolaire spécialisé dans l'aide à la personne.

Un séjour qui ne s'improvise pas et s'organise avec minutie pendant un an.

Vendredi soir, s'est déroulée, au lycée, une réunion d'information pour les élèves concernés et leurs parents, organisée par Christine Paklepa et Philippe Quéméneur, professeurs, qui accompagnent, tous les ans, les élèves et organisent le voyage à tous les niveaux.

Une riche expérience à vivre


Philippe Quéméneur a montré un diaporama du séjour 2017 et Christine Paklepa a donné toutes les informations pratiques.

Thierry Busson, directeur de l'établissement et trésorier, a précisé où en étaient les financements, qui sont importants et auxquels chacun participe.

Cette année, huit jeunes feront le voyage, dont deux élèves de troisième pro, une première, une fille et un garçon, le seul du groupe ; pour quatre d'entre eux, ce sera le deuxième séjour au Burkina. Un container rempli de matériel paramédical ou scolaire est déjà parti, en novembre. Les jeunes, pendant leur séjour, seront en stage, soit chez les pompiers, soit à l'orphelinat, soit dans un centre de rééducation... Une riche expérience professionnelle et humanitaire, que tous ont hâte de vivre.

 

Article du télégramme 03/12/2017

Après avoir vu un diaporama sur le Burkina Faso, les résidants ont pu admirer, et pour certains acheter, des objets d'artisanat de ce pays.

Vendredi après-midi, une vingtaine de résidants de l'Ehpad du Kreizker ont fait un beau voyage, bien installés dans leur fauteuil. Christine Paklepa, professeur au lycée Sainte-Marie, leur a montré et commenté le diaporama du dernier voyage d'un groupe d'élèves au Burkina Faso.

Dans l'espace de vie, une élève de 3e pro, May-Lee Carriou, avait installé un stand d'objets d'artisanat de ce pays africain, que les résidants et le personnel sont venus admirer et parfois acheter, après la discussion qui a suivi la projection, et avant le goûter.

Des liens étroits et réguliers avec l'Ehpad


Depuis l'an 2000, tous les ans, une dizaine d'élèves du lycée Sainte-Marie, accompagnés de deux professeurs, Christine Paklepa et Philippe Quémener et quelques parents, passent trois semaines au Burkina Faso, dans le cadre de leur scolarité.

Cette année, huit élèves partiront, du 16 février au 5 mars. Les jeunes effectueront des stages à l'orphelinat, chez les pompiers, au centre de rééducation ou à la pharmacie. Pour financer leur voyage et aussi envoyer du matériel paramédical, scolaire, etc., sur place, tous, y compris les professeurs, effectuent des actions pour collecter des fonds (repas, lotos, ventes d'artisanat burkinabé, de parfums...).

 

Le lycée Sainte-Marie, qui forme aux métiers d'aide à la personne, entretient des liens très étroits avec l'Ehpad, où les jeunes effectuent régulièrement des stages dans les services ou proposent aux résidants des activités manuelles, en relation avec l'animatrice

Article du télégramme du 22/09/2017

Deux anciennes élèves du lycée Sainte-Marie, Linda Bertevas et Tracy Lairan, organisent un loto pour préparer leur voyage au Burkina Faso en février.

Ce voyage a pour but d'apporter du matériel scolaire, de puériculture, des vêtements... et aussi de travailler en orphelinat et auprès des jeunes en difficulté.

Elles feront partie d'un groupe constitué de dix élèves et deux professeurs du lycée. D'autres actions seront programmées d'ici février, comme un tournoi de mölkky et la vente d'artisanat burkinabé.